Les Plages du Débarquement

Les Plages du Débarquement


Je vous en avais parlé dans mon article Paysages Normand, la Normandie me fascinait pour ses paysages sauvages, mais pas seulement. Son passé, son histoire, dont j’avais ten appris dans les livres d’école, et encore aujourd’hui dans de nombreux documentaires diffusés à la télévision, pour nous dire de ne jamais oublier…

Ne jamais oublier ces hommes qui ont sacrifié leur vie pour rendre la liberté à notre pays.

C’était il y a 72 ans, le 6 Juin 1944, sur les Plages du Débarquement de Normandie.

Je me suis rendue sur 3 lieux, mais sachez qu’il existe tout un circuit articulé autour de l’offensive américaine dite D-Day – Le Choc.

Omaha Beach

Située à Colleville-sur-Mer, cette plage reçoit le nom de code Omaha en mars 1944 (une ville de l’État du Nebraska). 3 mois plus tard, on la surnomma « Bloody Omaha » (Omaha la sanglante) à cause du carnage humain qui fera plus de 3000 morts.

Aujourd’hui, un ensemble de 3 sculptures monumentales intitulées « Les Braves » avec « Debout la liberté » encadrée par « Les ailes de l’espoir » et par « Les ailes de la fraternité » est érigé sur le sable. On doit cette oeuvre à Anilore BANON, sculptrice française.

Les plages du débarquement

La plage d’Omaha Beach est très vaste, encerclée de falaises hautes de plusieurs dizaines de mètres. Un paysage typiquement normand, à la fois doux et sauvage ce jour-là. Difficile de s’imaginer la guerre, ici. Et pourtant. Je m’étais tellement imprégnée de cette Histoire depuis le début de mon séjour en Normandie, qu’il me suffisait de fermer les yeux pour entendre le bruit des bombardements accompagnant les vagues ensanglantées…

Omaha Beach est la plage du débarquement de Normandie qui a provoqué le plus de pertes humaines et matérielles le jour J du 6 Juin 1944.


Les plages du débarquement

Les plages du débarquement


Les plages du débarquement

Les plages du débarquement

Les plages du débarquement

La Pointe du Hoc

Parallèlement au débarquement de la plage d’Omaha Beach, un assaut fut mené, quelques kilomètres plus à l’ouest, par des rangers américains pour s’emparer de la Pointe du Hoc, une petite avancée de la côte normande dans la Manche, avec une falaise de vingt-cinq à trente mètres de haut. Il faut donc s’imaginer, les soldats arrivant de la mer et escaladant ces falaises pour prendre possession du site.

La Pointe du Hoc a tout d’un paysage paradisiaque, mais les quelques blockhaus encore présents nous rappellent évidemment l’enfer qui s’y est produit en 44.

Les plages du débarquement



Les plages du débarquement

Arromanches-les-Bains

Et enfin Arromanches-les-Bains et son port artificiel, le port Mulberry. Un port établi provisoirement immédiatement après le jour J, pour permettre le débarquement de matériel lourd.

Aujourd’hui, il reste des caissons formant un arc de cercle au large d’Arromanches ainsi que des flotteurs en béton sur la plage.



DSC_0042

DSC_0046

Arromanche vu depuis le Port-en-Bessin-Huppain

Port en Bessin Huppain - Normandie - Calvados

Il y a bien évidemment le cimetière Américain de Colleville-sur-Mer, situé juste au-dessus d’Omaha Beach, à ne pas manquer lors d’un passage sur les côtes normandes. Mais ce lieu à la fois beau et troublant, fera l’objet du prochain article qui lui sera consacré…

À lire également sur le Blog:

Paysages NormandsLe cimetière Américain de Colleville sur MerDe Honfleur à DeauvilleÉtretat et ses falaises

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Zellecgo le 26 mai, 2016 6:15

6 commentaires

Commentaires