Immersion en pays Berbère


Lors de notre semaine de vacances à Marrakech il y a 2 ans, nous en avons profité pour nous échapper de l’euphorie de la ville rouge et découvrir le pays Berbère…
La première escapade s’est faîte en quad, depuis la Palmeraie, avec Dunes & Desert Exploration que je recommande vivement ! Un mini-bus est venu nous chercher à notre hôtel pour nous emmener dans la Palmeraie. Après un briefing sur la sécurité accompagné d’un thé à la menthe, nous sommes partis à travers l’oued, admirer de superbes vues sur les montagnes du Haut-Atlas aux abords du désert marocain. Puis nous avons fait une halte chez l’habitant, dans le village « Les enfants d’Alli » pour se dégourdir les jambes et profiter de l’hospitalité berbère avec encore un thé à la menthe.

La deuxième excursion fût un peu plus lointaine puisqu’elle nécessitait environ 2h30 de route pour effectuer 150 kilomètres. 150 kilomètres traversant désert et village Berbère, croisant des habitants à dos de cheval ou à dos d’âne. Un voyage qui se mérite, puisqu’il mène à l’une des plus belle cascade d’Afrique du Nord, les Cascades d’Ouzoud.


Les Cascades d’Ouzoud, qui signifie « cascade des oliviers » en Berbère, sont les chutes d’eaux les plus célèbres du Maroc. Hautes d’environ 110 mètres, ses eaux rebondissent sur plusieurs paliers et projettent dans l’air de fines gouttelettes. On les découvre d’abord par le haut, ou deux sentiers nous sont proposés. Le premier sur la gauche est bondé de monde, d’échoppes de souvenirs, où il est aisé de les dépasser sans être trop harcelé. Le second, sur la droite est beaucoup plus calme, un peu plus accidenté, mais tellement agréable. On descend alors jusqu’en bas de la cascade, tout en longeant les oliviers. Un peu perdu au milieu des arbres, la gargotes « Café Imouzzer – Chez Ahmed » propose des tajines délicieux pour quelques dirhams, en admirant les cascades depuis la terrasse avec un accueil excellent. Puis en remontant de l’autre côté, des singes Magot viennent se donner en spectacle à la recherche de quelques cacahuètes…



Et enfin, pour notre dernier jour, je voulais m’approcher de plus près des montagnes de l’Atlas.
Pour cela nous avons pris un taxi à la sortie le l’hôtel tôt le matin en direction d’Imlil.
Imlil surnommé le « Chamonix marocain », est un village Berbère situé au coeur de la chaîne de l’Atlas, à une altitude de 1740 mètres. Après plus de 1h30 de route à se demander si nous allons arriver entier, nous avons était accueilli par un guide pour effectuer une randonnée non balisée au dessus du village, avant de déguster un énième tajine chez l’habitant. Malheureusement, le temps n’était pas au beau fixe, et les sommets jouaient à cache cache avec les nuages.


Classés dans :

Cet article a été écrit par Zellecgo le 9 juillet, 2015 11:36

Un commentaire

Commentaires